Pour motiver vos élèves : 5 stratégies !

Motivation

La motivation, c’est un peu l’ingrédient magique de l’apprentissage : quand elle n’y est pas, impossible d’enseigner quoi que ce soit et, à l’inverse, avec des élèves motivés, on peut faire des merveilles !

Or, ce n’est pas toujours facile de l’obtenir, cette fameuse motivation ! Entre la tentation de bavarder avec ses voisins, l’envie de sortir profiter du soleil, ou encore l’attrait exercé par leurs smartphones, les élèves ont bien des distractions.

Pour leur donner envie de fournir l’effort nécessaire à l’apprentissage, il n’y a pas de recette qui marche à tous les coups, mais il existe quand même des techniques qui ont démontré leur efficacité.

L’apprentissage actif, le travail en petits groupes, l’utilisation des jeux en classe, l’évaluation formative, la métacognition, ça vous parle ? Voici 5 stratégies à mettre en oeuvre en classe. Motivés pour essayer ?

1. Mettre les élèves en action

Une célèbre citation de Benjamin Franklin affirme : “Tu me dis, j'oublie. Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends.” Pour motiver les élèves à apprendre, rien de tel en effet que de l’apprentissage actif, qui consiste à mettre les élèves en action.

Il est par exemple possible de leur faire faire des activités manuelles, comme celles proposées par Pandacraft pour les élèves de maternelle, maintenant disponibles en version pour la classe. L’idée : chaque mois, une jolie activité pour apprendre en créant de ses mains, à chaque fois autour d’un thème différent : les plantes, le cirque…

Pour des élèves plus âgés, l’apprentissage actif peut passer par des travaux sur projet, qui donnent du sens aux apprentissages, comme par exemple la création d’un journal scolaire. Apprendre à écrire avec une syntaxe et une orthographe correctes, c’est beaucoup plus attrayant quand c’est pour rédiger un article qui sera lu par toute l’école !

2. Travailler à plusieurs, c’est plus motivant !

Selon une expression bien connue d’Aristote, l’homme est un “animal social”. Cela s’applique particulièrement à l’apprentissage : des études de sciences cognitives ont démontré que le fait d’être en groupe augmentait la motivation à apprendre. Cela tient à 2 raisons principales :

Le renforcement d’un sentiment d’appartenance et de confiance

Un sens de la responsabilité individuelle pour la réussite collective

Seulement, organiser le travail en groupe, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Quand on n’a pas l’habitude, on a parfois peur que la classe nous échappe et que cela dérape. L’ouvrage Oser le travail de groupe cherche à répondre à cette problématique en donnant des clés pour gérer les difficultés pouvant surgir lorsqu’on organise la classe en groupe.

3. Jouer, c’est aussi apprendre

Pour motiver les élèves, un des éléments clés est de faire de l’apprentissage un plaisir. Pour cela, rien de tel que le jeu, “mode naturel d’apprentissage des mammifères” selon le chercheur Idriss Aberkane.

Le jeu est particulièrement utile pour faire passer des apprentissages un peu rébarbatifs comme les tables de multiplication ou les conjugaisons. En voici deux exemples particulièrement bien pensés (vous en trouverez de nombreux autres sur jenseigne.fr !) :

4. Quand évaluation rime avec motivation

L’équipe pédagogique d’un collège de l’académie de Lille a mené une enquête pour comprendre les raisons de la démotivation des élèves, et pouvoir la combattre. Résultat ? “La question de l’évaluation semble un critère fondamental pour la motivation et l’envie d’apprendre des élèves. Ils attachent un grand prix à pouvoir se rattraper et “avoir moins peur de la note.”

Pour que l’évaluation et devienne un facteur de motivation des élèves, une approche qui peut fonctionner est d’en faire un outil pour lui permettre de savoir où il en est et continuer à progresser, au lieu d’être un constat irrémédiable. Cette démarche d’évaluation “formative” est expliquée dans cette fiche Expérithèque bien détaillée.

Un autre élément important pour que l’évaluation soit source de motivation, c’est de valoriser l’effort autant que le résultat et de toujours être positif, pour favoriser la persévérance. C’est l’objectif des tampons utilisés par Lutin Bazar pour encourager les efforts de ses élèves.

5. Apprendre à apprendre : la métacognition

Dernière stratégie pour motiver ses élèves : les faire réfléchir aux mécanismes de l’apprentissage et de la motivation elle-même. C’est ce qu’on appelle la métacognition. Concrètement, pour la mettre en oeuvre, vous pouvez :

  • Commencer par questionner vos élèves, par exemple : “Dans quelle situation est-ce que vous apprenez bien ? Moins bien ? Qu’est-ce qui vous donne envie d’apprendre ou au contraire vous décourage ?”
  • Poursuivre en leur expliquant les grands principes du fonctionnement de leur cerveau, en vous appuyant par exemple sur les activités proposées par la Main à la Pâte sur le sujet.

Ces ressources vous inspirent ? N’hésitez pas à les tester en classe et à nous faire partager votre expérience en vous inscrivant gratuitement !

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les meilleures ressources pédagogiques par e-mail

Commentaires

  • Soyez le premier à écrire un commentaire !