La dictée: sortez vos stylos !

Stylo

Une dictée par jour. Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé récemment lors d'une conférence de presse consacrée à la maîtrise de la langue française que la dictée quotidienne pour les enfants du CP au CM2, devrait désormais devenir une réalité. Dans le dernier classement international des performances en lecture (Pirls, 2016), la France de arrive péniblement en 34ème position sur 50, loin la Russie et Singapour. Pour s’approprier la langue, rien ne vaut la répétition. Au XIXème siècle, la dictée a été glorifiée notamment par l’écrivain Prosper Mérimée, au point qu’il créa une dictée spéciale pour la cour de Napoléon III. Grand moment de vie de la classe, véritable rituel, on vous donne des astuces pour la dépoussiérer un peu et décupler son efficacité.

La dictée bilan au cycle 3 (CM1/CM2)

Elle regroupe les différentes notions vues en classe. Au fur et à mesure de l’année scolaire, ces notions sont donc de plus en plus nombreuses. La dictée-bilan ne peut pas être quotidienne, car elle est longue et évaluative. C’est la dictée traditionnelle, celle dont nous n’avons pas tous de bons souvenirs, celle où le « Sortez vos stylos » du professeur s’accompagnait parfois d’un début de mal de ventre. Par l’importance accordée à l’orthographe par la plupart des parents, la dictée est souvent vécue par l’élève comme une activité angoissante (« peur de la mauvaise note »), et rarement comme un moment d’apprentissage. A nous de mettre la dictée au service de l’orthographe et pas l’inverse !

La fiche individuelle d’orthographe

Chaque élève n’a pas la même base de mots que son voisin. Vous pouvez relever dans les cahiers, leçons et dictées, les mots où l’élève a fait une erreur lexicale et l’écrire en rouge dans la marge. Les élèves doivent consigner ses mots dans leur fiche individuelle d’orthographe. De la sorte, ils peuvent apprendre et réviser les mots qu’ils ne savent pas encore bien écrire. Pas d’orthographe solide, sans un apprentissage rigoureux du vocabulaire.

Des jeux éducatifs pour une grammaire irréprochable

S'il y a bien une faute que vous voyez presque chaque jour, c'est certainement la confusion entre le participe passé et l'infinitif. Pour venir à bout des « er » à la place des « é », aidez-vous de ce logiciel éducatif. Pour élargir à d’autres questions de grammaire, pensez à l’application, projet Voltaire, à partir du CE2.

La dictée flash et négociée

Pour tenir le rythme d’une dictée par jour, ayez de temps en temps recours à la dictée flash. Elle se veut rapide et fréquente. Il s’agit d’une dictée composée d’une seule phrase et réalisée en classe. Ensuite, vous pouvez faire une analyse grammaticale de la phrase dictée avec toute la classe. Les élèves retournent leurs feuilles, pendant que vous écrivez la phrase au tableau. Chacun corrige ensuite sa propre copie.

Twister la dictée avec la twictée !

C’est l’occasion de faire percevoir aux élèves la différence entre sphères publique et privée ainsi que de les familiariser avec Twitter et ses dangers. Les élèves sont répartis en groupe, chaque groupe s’attelant à la rédaction de sa twictée. Si vous voulez en savoir plus sur cette dictée résolument 4.0, c’est par ici.

Ces ressources vous inspirent ? N’hésitez pas à les tester en classe et à nous faire partager votre expérience en vous inscrivant gratuitement !

Accédez aux meilleures ressources pédagogiques en ligne

Recevez notre newsletter et restez informés des dernières actus

Commentaires

  • Soyez le premier à écrire un commentaire !