Apprendre des langues avec le conte de fées “Le Petit Chaperon Rouge”

(0 avis)
  |   65

Description

C’est sûr, on a le choix des langues, ici : entre l’anglais, le français, l’allemand et le russe, on n’est pas en reste. Et on va en avoir notre dose car elles changent sans arrêt et on passe un peu trop à mon goût de l’une à l’autre. Explications.

Voilà le panel des images de l’histoire. Mais … Vous avez vu, à la fin ? Il y a un point d’interrogation … On verra ça plus tard. Donc, moi, au début, j’ai sélectionné “français”. Pour voir. Je ne projetais pas d’apprendre le russe donc …

Jusque là, tout va bien. Sauf que … À chaque page, je suis obligée de resélectionner ma langue car on me propose systématiquement autre chose. Zut, flûte et pomme de terre, j’aimerais bien garder ma sélection jusqu’au bout de la Terre.

Non, je ne lis pas l’alphabet cyrillique et je ne maîtrise pas cette langue. L’éditeur explique sa stratégie en disant que le fait que l’enfant entende différentes langues forme son oreille. Oui, mais il faudrait tout de même que l’ensemble du conte soit dit dans la même langue, non ?

Le conte est interactif. On peut faire bouger l’un ou l’autre élément de l’image. Il y a un mode “lire” et un mode “écouter”.

Et à la fin alors ? Eh bien, à vous, enfin, à votre enfant de s’inventer une fin car, tout à coup, voilà ce que l’on voit, sans paroles. C’est un peu soudain. Mais ça peut-être malin tout de même pour le faire parler. Peut-être vous la dira-t-il en russe 😉

Je ne suis pas convaincue par les prestations offertes par cette application. Mais essayez par vous-même et vous me direz !

Langues : Anglais, Russe
Éditeur : “Foundreams” Ltd
© FounDreams

Voir plus sur Super-Julie

D'autres ressources qui pourraient vous intéresser

Soyez le premier à donner votre avis !