Comment gérer un triple niveau !

(0 avis)
  |   3
Classe
Matière
Indéterminé
Type
Indéterminé
Ressource proposée par Maitresse de la forêt

Description

Depuis que j’ai ouvert ce blog, vous êtes très nombreux à être surpris lorsque j’annonce que j’ai un triple niveau CE2 CM1 CM2. Certains me demandent comment je survis, d’autres me plaignent (non mais c’est cool je vous assure) et parmi tous vos messages, il y a des messages de profs qui ont, eux aussi, ce même triple niveau et qui tentent de trouver des solutions pour gérer la classe.

Bref, en un mot, on me demande très souvent comment faire pour survivre au triple niveau !

La réponse est simple : je n’ai pas de recette miracle. Cependant, j’ai quand même, depuis maintenant trois ans, réussi à mettre en place quelques astuces pour survivre au multi-niveau.

Organisation des séances

Comme pour tout autre niveau, je pense que la clé d’une classe qui « tourne », c’est l’organisation et la planification des séances. Pour pouvoir bien visualiser mes moments de travail en dirigé et en autonomie, je programme au maximum mes semaines de travail en indiquant pour chaque moment de la séance avec quel groupe d’élèves je serai. Je ne travaille quasiment toujours qu’avec 1 ou 2 niveaux et je laisse donc l’autre niveau en total autonomie. Je travaille beaucoup durant les petites vacances mais c’est du temps de gagner sur le reste de l’année. Il faut dire qu’avec 3 niveaux de « grands », les corrections sont très nombreuses et si on ne planifie pas le travail période par période on est vite noyé !

Dans vos fiches de préparation, n’hésitez donc pas à faire apparaître à quel moment vous serez avec tel groupe. Evitez les petits créneaux de travail dans votre emploi du temps et les aller-retours entre les élèves en autonomie et les élèves en dirigé.

Le choix des méthodes

Depuis 3 ans, j’ai fait le choix de travailler en étude de la langue avec la méthode PICOT spécialement conçue pour le triple niveau. La méthode est difficile à prendre en main, il faut bien s’approprier la manière de fonctionner mais c’est un outil idéal pour le triple niveau. De plus, pour les autres matières, je sélectionne toujours des manuels proposant une large banque d’exercices, ce qui me permet de proposer des exercices de réinvestissement en autonomie à un groupe d’élèves.

Je vous renvoie sur le super blog de Maikresse72 qui propose tout un tas de documents en lien avec les 3 tomes de la méthode PICOT ! (Un grand merci à elle !)

Autonomie des élèves

L’autonomie est la clé ! Mes élèves sont très souvent en autonomie grâce à leur plan de travail. Si vous ne souhaitez pas vous lancer dans un plan de travail, vous pouvez tout simplement indiquer au tableau le travail à réaliser tout seul (comme un contrat) et équiper votre classe d’un timer pour que les élèves visualisent bien le temps qu’il reste (IKEA en propose un pour 5 euros!) .

Vous pouvez aussi proposer un petit cahier d’autonomie avec des fiches de travail un peu plus ludique.. En triple niveau (mais ceci est valable aussi pour pour le double niveau), vos élèves vont devoir apprendre à être très autonomes. J’insiste dès le début de l’année auprès de mes élèves pour leur faire comprendre que je ne suis pas disponible lorsque je travaille en dirigé avec un autre groupe d’élèves. Cela est frustrant pour certains au début mais ils apprennent très vite à demander aux copains ou à prioriser leur demande.

L’année dernière, j’avais proposé le cube d’aide à mes élèves mais cela n’a pas fonctionné comme je le souhaitais. Cette année, j’ai mis en place un système d’aide à l’aide de pinces à linge  : L’élève en autonomie, qui a besoin de moi, vient placer sa pince à linge sur un affichage prévu à cet effet. Cela me permet d’avoir une « liste d’attente » des élèves en difficulté.

Fédérer la classe

« On est 3 classes en une, mais nous faisons partie de la même équipe ». Voilà une des premières phrases de mon discours de rentrée ! Il est très important de créer une bonne ambiance de classe où vos élèves sont unis et fédérés. Faire comprendre aux grands qu’ils vont devoir aider les « petits ». Pour ce faire, je mets en place plusieurs petits projets où je mélange les élèves (les exposés, les lectures offertes, le tutorat..).

Mon grand succès est mon système d’étoiles de classe : si nous passons une excellente journée, nous recevons une étoile de classe. Au bout de 10 étoiles de classe, nous organisons un évènement un peu extraordinaire (une séance de cinéma en classe, un escape game, un grand goûter…). Ce système permet de créer un vraie cohésion où il n’y a plus 3 niveaux mais seulement 1 classe ! Pour plus d’infos c’est par ici !

Travail en groupe de cycle, de besoin

Les programmes scolaires font que les CE2 ne sont pas dans le même cycle que les CM. Je sépare donc beaucoup de domaines mais je tente de garder une cohérence de classe en proposant des projets communs réunissant des compétences communes ou du moins semblables (lecture suivie, projet de sciences, thème d’anglais…) Mes CM travaillent la plupart du temps ensemble et seules mes exigences ou les traces écrites diffèrent. Je travaille aussi par groupes de besoin, il m’arrive donc de travailler en demi-groupe où se mélangent des CE2 avec des CM2 très faibles.

Relativiser

Etre en triple niveau c’est du sport ! Parfois vous aurez le sentiment de courir un marathon … et de ne pas aller au « fond des choses ». Cela m’a pris 3 ans pour enfin me libérer de cette pression, pour comprendre que je ne pouvais pas tout faire, tout mener de front, alors je fais de mon mieux, et c’est déjà pas mal. Les quotas horaires sont difficiles à respecter (voire impossibles), les programmes avec le double niveau sont un vrai casse-tête… parfois vous sortirez un peu des sentiers battus.. c’est normal ! Prenez le temps avec vos élèves pour instaurer les bases de l’autonomie, cela vous fera gagner du temps sur le reste de l’année. Et surtout, n’oubliez pas qu’une classe, d’autant plus en triple niveau, vit, tâtonne, connaît des réussites mais aussi des échecs ! Donc à celui qui vous dit que vous n’êtes pas « dans les clous » niveau programmes ou horaires, je ne peux que vous conseillez de l’inviter à prendre la classe ou bien à vous indiquer la marche à suivre ! 😉

Et toi, quelles sont tes astuces pour gérer un double, triple, ou multi-niveau ?

Voir plus sur Maitresse de la forêt

D'autres ressources qui pourraient vous intéresser

Soyez le premier à donner votre avis !