Danses sans frontières

(0 avis)
  |   12
Ressource proposée par Lea.fr

Description

Charleston, tarentelle, troïka, rumba, salsa… Les danses traditionnelles de toutes les régions du monde peuvent constituer un répertoire intéressant pour développer des activités dansées à l’école. Plus volontiers proposées dès le cycle 2, en raison de leur rapidité ou de la complexité de leurs pas, elles peuvent néanmoins être abordées dans le cadre d’une progression dès la petite section...

Il est intéressant de mettre les enfants, dès la maternelle, en contact avec des harmonies, des rythmes et des sonorités instrumentales ou vocales appartenant à d’autres cultures. Dans le cadre des activités d’éducation musicale, ces découvertes sont propices à stimuler la curiosité des élèves, accroître leurs habiletés de discrimination auditive, développer leur palette expressive vocale au contact des sons d’une autre langue, partager des chants et des musiques appartenant à la culture dont sont originaires d’autres enfants (ou camarades de classe), etc. Ces découvertes des cultures musicales d’ailleurs présentent également un grand intérêt dans le cadre des activités dansées.

Danses d’ici, danses d’ailleurs
En effet, si les rondes et jeux chantés issus de notre patrimoine régional sont à privilégier dès la petite section – comme nous le rappelle Marianne Hassid – l’ouverture à des danses européennes ou d’autres continents ne peut qu’accompagner, en lui donnant du sens, l’élan d’ouverture culturelle à encourager dès le cycle 1. Elle sera non seulement l’occasion de mobiliser le corps et la voix – vecteurs d’expérimentation par excellence – pour mener ces découvertes, mais aussi de construire le groupe et de partager des moments de vie collective. Présente dans toutes les cultures depuis l’Antiquité, la danse conserve encore une fonction structurante importante dans certaines communautés et traditions. Elle est un vecteur privilégié de rencontre avec d’autres, de création et de partage, accompagnant la vie du groupe en l’imprégnant de repères communs. Elle permet de vivre une temporalité commune à tous – par le biais du temps musical qui la guide –, tout en offrant à ceux qui y prennent part un espace d’expression de leur individualité et de leur personnalité. Un parcours à travers les danses du monde peut donc contribuer au développement des compétences corporelles et langagières de chaque enfant, tout en conduisant celui-ci vers la découverte du monde et de sa diversité, et en l’aidant à entrer dans la dimension collective et à construire les valeurs du "vivre ensemble". En terme pratique, ce parcours pourra être conduit au fil de l’année dans le cadre de la classe, ou intégré à un projet plus large au niveau de l’école. Il aboutira par exemple à une restitution sous la forme d’un spectacle dansé donnant à entendre des musiques du monde entier, des formes dansées variées (seul, en duo, en petit ou grand groupe) et des palettes chorégraphiques s’inscrivant en résonance avec les différents styles musicaux présents (danse indienne lente, danse russe rapide, danse ondulante sur des airs du Maghreb…).

Quel répertoire musical et chorégraphique ?
Les paramètres qui pourront guider les choix des...

Voir plus sur Lea.fr

D'autres ressources qui pourraient vous intéresser

Soyez le premier à donner votre avis !