La classe flexible au cycle 2 – Interview de Marina de Maisquefaitlamaitresse !

(0 avis)
  |   2
Ressource proposée par Mysticlolly

Description


Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, c’est une formule d’article un peu particulière que je vous propose ! Il s’agit d’une interview de ma copine et collègue blogueuse Marina du blog Maisquefaitlamaitresse.com !

Vous le savez sûrement déjà si vous suivez mon blog (ou pas si vous arrivez tout juste !), je suis en maternelle depuis 2 ans et je me suis lancée dans la pédagogie des espaces avec mes élèves de TPS-PS-MS !

Après maints réajustements (et je suis loin d’en avoir fait le tour), je suis totalement convaincue de ce fonctionnement qui développe l’autonomie des élèves, laisse une grande place à la liberté et ainsi potentialise un maximum leur motivation dans les apprentissages !

Pour celles et ceux qui sont en maternelle comme moi et qui souhaitent en savoir un peu plus, je vous renvoie à mes articles à ce sujet :

  • Cycle 1 – Aménager les espaces pour mieux apprendre

Je me suis rapidement dit que, lorsque je retournerai en élémentaire (probablement en cycle 2 ), j’aimerais réinvestir cette forme de travail en espaces ! Après m’être lancée sur Instagram (n’hésitez pas à me suivre !), j’ai découvert le travail formidable impulsé par ma collègue Marina qui a testé et éprouvé ce qu’on appelle aujourd’hui la classe flexible dans sa classe de CE1 ! Elle a sacrément bossé le sujet puisque c’était le thème de son mémoire au CAFIPEMF (qu’elle a eu tout récemment, bravoooooo ).

Aujourd’hui donc, je vous propose une petite interview à laquelle elle a bien voulu se prêter. L’objectif est de vous faire découvrir ce fonctionnement en classe flexible, les outils qu’elle a mis en place, ses réflexions actuelles pour vous donner envie et vous permettre de vous lancer à votre tour, dans les meilleures conditions possibles ! Tout au long de l’interview, de nombreux liens vous renverront à ses articles ou ses vidéos Youtube (n’hésitez pas à vous abonner à sa chaine !) pour que vous puissiez approfondir le sujet ! Bonne lecture !

 Coucou Marina ! Merci d’avoir joué le jeu de l’interview, commençons donc par le commencement !

Comment en es-tu venue à te lancer dans la classe flexible et d’où vient cette pédagogie ?

Tout a commencé avec la mise en place d’un travail en ateliers et en centres. D’abord les centres de lecture il y a 5/6ans, puis les centres de mathématiques depuis 3 ans. Cette multiplication des centres et des déplacements d’élèves dans ma classe m’a mise devant une évidence : ma classe n’était plus adaptée à ma pédagogie. J’ai donc naturellement cherché des alternatives. Ma première idée a été de couper ma classe en deux et d’installer un U pour un travail dirigé et un espace en fond de classe pour les centres. Puis j’ai cherché des références, je me suis tournée vers Debbie Diller dont je connaissais déjà bien les livres. J’ai aussi cherché des infos sur ce qu’on appelle la classe flexible. Ce concept, plus qu’une pédagogie d’ailleurs, vient des États-Unis et du Canada, mais bien d’autres pédagogues, dont Maria Montessori, avaient déjà mis en avant l’importance du mouvement comme facilitateur des apprentissages.

Le flexible seating expliqué : un petit article dans lequel vous trouverez entre autres, un petit PDF explicatif et deux vidéos d’enseignantes outre-atlantique qui présentent ce fonctionnement !

Y a-t-il des prérequis pour se lancer dans une telle pratique ?

Le prérequis est avant tout au niveau de sa pratique. Il faut que ça vienne d’un vrai besoin pédagogique. Il faut comme pour tout gros changement savoir où on met les pieds : d’où l’importance de faire ses propres recherches, être prêt à faire des essais, des tâtonnements et puis commencer petit à petit. 

On voit de plus en plus sur Instagram des collègues qui se lancent dans la classe flexible : tables en U, ballons fitness pour s’asseoir, galettes à picots… La classe flexible se résume-t-elle aux supports d’assise ?

Non tout cela n’est que la partie visible de l’iceberg. La classe flexible est avant tout une prise en compte des besoins des élèves. Accepter que les élèves n’aient pas tous les mêmes fonctionnements, les mêmes besoins. Les assises viennent répondre à ces besoins particuliers. La classe flexible passe par un changement de posture, de regard de l’enseignant sur l’élève. J’ai commencé à mettre en place ma classe flexible sans matériel, juste une disposition pensée pour libérer de l’espace au sol afin de permettre un travail par terre et une facilité de déplacement.

Ancienne organisation de Marina en classe flexible, avec les tables en U.

Nouvelle organisation de l’espace en fin d’année, après retour sur expérimentation.

Quels sont les principaux bénéfices que tu as notés dans ta classe suite à la mise en place de cette pédagogie ?

Le changement le plus notable a été le plaisir de mes élèves à venir en classe et donc une motivation accrue et un meilleur engagement dans les apprentissages. En effet, les élèves se sentent pris en considération, leurs besoins sont écoutés et une réponse leur est apportée. L’autonomie que je cherche à faire gagner à mes élèves est facilitée par un aménagement clair et structuré. Et enfin, pour moi, c’est un moyen d’apaiser la gestion des comportements. En effet, les élèves qui ont des épines sous les fesses peuvent bouger régulièrement et sont donc beaucoup plus disponibles sur les courts temps où je leur demande d’être plus concentrés à une tâche comme l’écriture par exemple. Ils savent très bien qu’après cette tâche ils auront la possibilité de bouger. 

Y a-t-il des choses sur lesquelles tu es revenue après avoir constaté que ce n’était pas pertinent ou efficace ?

Oui, j’ai commencé par supprimer les places attitrées et à mettre le matériel en commun, mais je suis revenue sur ce principe. En effet, j’ai constaté que cela engendrait un sentiment d’insécurité chez certains élèves. En effet, de nombreux élèves ont besoin d’avoir un point de repère fixe, d’exister dans la classe à travers un espace qui leur est propre. Beaucoup d’adultes ne s’y retrouvent pas, par exemple dans les open space. A chaque période, j’attribue donc une place à chacun en conseil de classe, où chacun s’installe le matin en arrivant et à certains moments de la journée. Ils y retrouvent leurs affaires : cela en rassure beaucoup surtout dans la mise en route le matin.

Quels conseils donnerais-tu à des collègues qui, comme toi, souhaitent se lancer dans la classe flexible ?

Le premier conseil est de se poser et de réfléchir à quelle classe idéale on aimerait. Puis dans un second temps faire des choix, cibler ce dont on dispose, ce dont on peut se débarrasser : il faut avant tout créer de l’espace. Il est important de faire un plan à l’échelle, en utilisant des post-it par exemple pour envisager différentes possibilités. Une fois vos choix déterminés, vous pourrez passer au gros déménagement. Mais n’oubliez pas de penser à une journée type, de quels espaces avez-vous besoin ? Où avez-vous besoin que vos élèves soient installés, dans quelle position face au tableau etc… Ne visez pas la perfection, elle n’existe pas ! Il y aura forcément des ajustements à faire avec vos élèves : le principe de la classe flexible étant de répondre aux besoins de VOS élèves, elle ne peut donc se construire sans eux.

Travailler en ateliers et centres au cycle 2 : dans cet article, Marina prend le temps de définir quelques termes employés en classe flexible, vous y trouverez également une journée type dans sa classe (alternant temps collectifs et en ateliers ou centres), une liste rapide des centres qu’elle a mis en place.

Aménagement de classe : classe flexible et espaces dédiés : un article très complet dans lequel Marina détaille en photos et vidéos, les centres de sa classe, son organisation. Vous y trouverez même un PDF de présentation de son organisation spatiale et des activités qu’elle y réalise : un super support pour préparer un beau diaporama de présentation de la classe flexible pour vos parents à la réunion de rentrée !

Y a-t-il des ouvrages sur le sujet que tu aimerais conseiller à nos collègues ?

Le seul livre traitant de l’aménagement de l’espace en élémentaire est celui de Debbie Diller : Aménager sa classe pour favoriser les apprentissages. Mais il est bien sûr important de s’inspirer de ce qui se passe en maternelle ! Vous pouvez ainsi regarder du côté de chez Retz : Aménager les espaces pour mieux apprendre.

Et si le travail en centres vous intéresse, je vous conseille tous les ouvrages de Debbie Diller.

Aménager sa classe – Debbie Diller : article de présentation de l’ouvrage par Marina !

NDLR : L’ouvrage de Debbie Diller est trouvable sur le site des Éditions Pirouette (actuellement en rupture de stock, victime de son succès très probablement). Grâce à Cenicienta, vous pouvez bénéficier de 10% de réduction avec le code 6KMXMZ77 !

A la rentrée tu changes de niveau, après le CE1, tu débarques en CE2, vas-tu poursuivre ton expérimentation autour de la classe flexible ?

Je vais bien sûr continuer sur cette voie, surtout que je vais garder certains de mes élèves mais je vais m’y prendre autrement. En effet, j’aimerais co-construire l’espace avec mes élèves, les laisser prendre des repères, construire le cadre de référence. C’est ce qui différencie selon moi une classe flexible harmonieuse du chaos plus ou moins organisé. Pour laisser de la liberté aux élèves, il faut avoir construit un cadre et des routines strictes. L’année dernière, je pense avoir voulu aller trop vite. 

En parlant de rentrée, comment commence-t-on l’année en classe flexible ? Ça ne doit pas s’instaurer du jour au lendemain ?

C’est effectivement l’enseignement que j’ai retiré de cette première rentrée en classe flexible. Il faut prendre son temps. S’il y a trop de routines à mettre en place, les élèves s’y perdent et peuvent parfois ne pas réussir à maîtriser cette liberté d’action. Jusque-là, cela avait bien réussi avec mes autres classes, mais cette dernière promo a réussi à m’enseigner la patience : l’autonomie s’enseigne et s’acquiert. Il vaut mieux prendre son temps pour en gagner ensuite. Je modulerai donc l’espace au fur et à mesure que j’intègrerai les ateliers et centres dans la classe. Il est important de faire d’abord connaissance avec nos élèves pour pouvoir répondre aux réels besoins plutôt que d’anticiper les mauvais. Mon maitre mot sera de prendre le temps !

La dernière question sera une question ouverte, au cas où j’aurais oublié de te demander quelque chose qui te semble important à préciser, que souhaites-tu ajouter sur le thème de la classe flexible ?

La classe flexible est une réelle réponse à l’école de demain. C’est une page qui se tourne pour proposer un espace plus adapté aux élèves, à l’intégration du numérique mais aussi aux enseignants qui ne s’y retrouvent plus dans le modèle qu’ils connaissaient. Cependant, ce qui me parait primordial c’est de se lancer dedans si on est à l’aise, si c’est vraiment ce dont on a envie. Il n’y a pour moi pas de bons ou de mauvais aménagements. L’aménagement idéal est celui que vous avez pensé, celui qui répond à votre pratique et aux besoins de vos élèves. Chaque classe devrait donc être unique ! Accordez-vous cette liberté de penser votre classe autrement mais ne la voyez pas comme la nouvelle norme ! 

Mille mercis pour tes réponses qui nous aurons bien éclairés sur le sujet ! Bonnes vacances (pas trop studieuses j’espère 😉 ) et bonne entrée en CE2 !

 

Chers lectrices et lecteurs, si vous avez encore des questions sur la classe flexible, n’hésitez pas à les poster en commentaire sur cet article ou sur le blog de Marina !

De nombreuses questions nous sont parvenues entre l’annonce de l’interview et sa publication ! Elles ont toutes été transmises à Marina qui répondra à chacune d’entre elles ! Pour cela, je vous invite à vous rendre sur une page dédiée que Marina a créé sur son blog : F.A.Q. de la classe flexible ! Vous y trouverez toutes les questions qui lui ont été posées et les réponses qu’elle y apporte (sous forme de liens vers ses articles ou ses vidéos Youtube !) !

Je vous renvoie également à sa chaine Youtube à laquelle vous pouvez vous abonner pour ne rien rater, et notamment à sa playlist Aménagement de la classe qui centralise toutes ses vidéos sur le sujet ! Voici celles actuellement disponibles :

Aménagement de classe – Le centre guidé

Aménagement de classe – Le centre de Travail Individuel et le centre de lecture

Aménagement de classe – Le centre des mathématiques

Aménagement de classe – Travail collectif et organisation générale

Bisous bisous !

Mysti

Voir plus sur Mysticlolly

D'autres ressources qui pourraient vous intéresser

Soyez le premier à donner votre avis !