Conter pour retrouver le plaisir de lire et d'écrire

(0 avis)
  |   4
Ressource proposée par Canopé

Description

Sarah Dexet, professeur de français, Nadine Goumy, professeur des écoles, et Julie Couty, coordinatrice Ulis, expliquent comment, au sein d’un collège rural, l’équipe enseignante a développé un projet pour combattre les inégalités et prévenir l’illettrisme.
Ce témoignage a été réalisé dans le cadre des Journées de l’innovation 2016.
Transcription

Un élève.
-"Allez, les garçons, vous allez gagner."
Cette phrase, je l'ai choisie parce que je me souviens, les filles nous disaient ça à chaque match.
Et il y en avait une qui me plaisait quand elle disait ça.
Nadine Goumy, professeur des écoles en Segpa.
-Le projet a plusieurs intérêts.
Il permet de travailler la lecture, l'écriture autrement.
Il permet aussi une ouverture sur le collège en général.
Parce que les élèves de Segpa sont des collégiens à part entière et parfois, on tendrait à l'oublier.
Kévin, élève de Segpa.
-"Je me souviens, l'après-midi, à la récréation, à l'école, les élèves se retrouvaient sur le terrain de football."
Mon meilleur souvenir d'école, c'est...
Je jouais avec mes amis dans la cour...
On entendait les supporters...
Après, on a écrit un texte qu'on va leur présenter à la fête des livres, aujourd'hui.
C'est "Libellule" qui nous a donné l'envie d'écrire nos souvenirs d'école.
Julie Couty, coordinatrice Ulis, puis Sarah Dexet, professeur de français.
-Comment il est né, ce projet ?
-Tu te rappelles, il y a 4 ans...
On avait pris une feuille de papier en se disant : "Comment faire..."
Julie Couty, coordinatrice Ulis.
-Pour que nos élèves aient envie de lire, d'écrire et qu'ils se rendent compte que ce n'est pas parce qu'ils ont des difficultés Julie Couty, coordinatrice Ulis, puis Sarah Dexet, professeur de français.
qu'ils ne peuvent rien faire.
-C'est ça.
Et puis au collège, Sarah Dexet, professeur de français, puis Julie Couty, coordinatrice Ulis.
il y a des élèves de 6e.
-Et puis ceux de Segpa.
Sarah Dexet, professeur de français, puis Julie Couty, coordinatrice Ulis.
-Et ceux d'Ulis.
-Comment faire pour mélanger tout ce petit monde et puis éviter les barrières, faire tomber les cloisons et faire en sorte que tout le monde travaille ensemble.
L'objectif était d'arriver à enseigner Julie Couty, coordinatrice Ulis, puis Sarah Dexet, professeur de français.
de façon différente, plus en frontal.
-Voilà.
En utilisant...
Sarah Dexet, professeur de français, et Julie Couty, coordinatrice Ulis.
-La pédagogie différenciée.
"Rencontre auteur avec Gilles Barraqué" Une élève.
-"Il fonça sur lui, mais le manchot s'écarta et le monstre tomba dans cette eau glaciale."
L'élève et une deuxième.
-"Cette affaire m'a fait tellement rigoler que l'igloo a failli s'effondrer."
Gilles Barraqué, auteur de livres.
-Très belle recherche thématique.
Vous avez inventé un univers, vous avez pioché dans l'univers de la banquise.
Et j'adore la petite mise en scène.
C'est normal, vous êtes deux sœurs, alors, c'est facile.
Bravo.
Un élève.
-Pourquoi vous avez eu l'idée de mettre plusieurs endroits dans l'histoire ?
Gilles Barraqué, auteur de livres.
-Pour préparer une petite histoire comme ça, il faut qu'elle soit très simple.
Je prends un parent, la mère, une narratrice, celle qui dit "je", un endroit, une ville, un square.
Donc, c'est très simple.
Gilles Barraqué, auteur de livres, puis une élève.
Une petite action : une anecdote.
-On a appris, déjà, comment il interprétait à plusieurs reprises...
Comment il faisait pour faire un livre.
Ça peut aider pour ceux qui veulent faire auteurs.
Une deuxième élève.
-Plus tard.
Et aussi, on a pu le rencontrer en personne.
Ce qui est...
On ne voit pas ça tous les jours.
La première élève.
-On en parle depuis le début de l'année.
La deuxième élève.
-C'est extraordinaire.
Nadine Goumy, professeur des écoles en Segpa.
-L'intérêt des ateliers, c'est aussi d'arriver à produire quelque chose.

"Atelier théâtre"

Une élève.
-Notre situation les a émus.
Mme Ying m'a offert des gâteaux de lune et Mme Cheng, des rouleaux de printemps.
J'ai eu droit à des mots de consolation et des encouragements de tous nos autres voisins, y compris Mme Wong.
Un élève.
-Oh !
Tant mieux alors, pour une fois qu'ils sont sympas avec nous !

"Atelier animation"

Un élève.
-"Des centaines de photos montées les unes après les autres grâce à un logiciel, au rythme de 12 images par seconde.
C'est comme ça qu'on a réinventé et donné du rythme aux histoires de Gilles Barraqué."
Un élève.
-"À la sauce qui fait du bruit."
Des élèves.
-Ouais, mytho !
Ha ha ha ha !
Julie Couty, coordinatrice Ulis.
-Ce qu'il y a de formidable, c'est qu'on ait pu récolter toutes les productions d'élèves et arriver à éditer un livre, un recueil de toutes ces productions qui s'appelle "La Fabrique".
Sarah Dexet, professeur de français.
-Et cette année, on sort le tome 2 de "La Fabrique".
Nadine Goumy, professeur des écoles en Segpa.
-C'est une occasion comme ça de faire découvrir tous les lieux, de faire passer tous les élèves un peu partout dans le collège et de créer une vraie unité de collégiens dans l'établissement.


Voir plus sur Canopé

D'autres ressources qui pourraient vous intéresser

Soyez le premier à donner votre avis !