Complémentaire santé: comment choisir ?

insurance-3906680_640.jpg

La majorité des enseignants sont adhérents à la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN) mais beaucoup souscrivent leur complémentaire santé auprès d’autres organismes. En effet, si la gestion du régime obligatoire de l’ensemble des enseignants est nécessairement confiée à la Mgen, rien oblige à y être couverts pour la partie complémentaire. Dans ce cas, quels sont les avantages et inconvénients à souscrire auprès de la mutuelle référencée par le ministère de l’Education nationale ?

Différence entre Santé et prévoyance

Tout d'abord faites attention de comparer un chat avec un chat. Donc quand vous comparez, regarder les remboursement pour la santé d'un côté. Prenez le temps de regarder les remboursements pour les dents, les lunettes, les dépassement d' honoraire.... et choisissez ce qui colle au mieux avec vos besoins de santé. Ensuite se rajoute la prévoyance qui elle couvre : arrêt de travail, invalidité, décès et dépendance. Ils viennent alourdir la facture totale.

Certains enseignants peuvent préférer ne pas payer pour une couverture en prévoyance, mais il faut alors avoir conscience du risque. A titre d’exemple, en cas d’arrêt de travail, un enseignant reçoit des indemnités journalières équivalentes à 50% de sa rémunération habituelle.

Les organismes retenus par l'éducation nationale

Trois organismes de protection sociale complémentaire (CNP assurances, le groupement Intériale – AXA solutions collectives – Uitsem et le groupement MGEN – MGEN Vie) sont retenus comme organismes de référence pour les ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

Les organismes référencés sont les seuls susceptibles de bénéficier d’une participation financière du ministère employeur.

Pour faire votre choix des sites pour vous aider

  • Julien Delmas a rédigé deux articles concernant les mutuelles : l'un détail les offres de la MGEN et un autre s'interroge sur le fait de rester à la MGEN.
  • Un site de comparateur de mutuelle : devis mutuelle.
  • Si vous hésitez à vous rattacher à celle de votre conjoint se site peut-être utile : mutuelle entreprise du conjoint.

Quittez la MGEN ?

De nombreux enseignants se posent la question. Mais coincés entre les on-dit : retour à la MGEN impossible, pas de prévoyance chez les concurrents… et la tâche laborieuse de rechercher une complémentaire, très peu décident de quitter la MGEN.

Cependant si la motivation est là, il est possible de quitter la MGEN (aisément) qu’au 1er janvier de chaque année. Il suffit pour cela d’envoyer une lettre recommandée avec avis de réception à l’attention du président de la MGEN, adressée à la section départementale dont l’assuré dépend, au moins 2 moins avant la date d’échéance fixée au 31 décembre.

Il est aussi envisageable de quitter la MGEN en cours d’année, mais dans ce cas, le délai est plus long : la résiliation de la MGEN prend effet au 1er jour du 4ème mois suivant la réception de la demande de résiliation.

Les statuts 2018 précisent (page 8) que la MGEN refusera toute « demande de réintégration à la mutuelle après résiliation ».

Pour les rumeurs, il suffit de regarder sur les forums et de discuter avec ses pairs pour se rendre compte qu'il est toujours possible de revenir ! Il y a des cas où la MGEN a contacté son « ancien adhérent » quelques années après la résiliation pour lui proposer de revenir.

En espérant que tout est plus clair pour vous et ça sans lunettes !

Céline Guilhot Coulpier, enseignante CE1

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les meilleures ressources pédagogiques par e-mail

Commentaires

  • Soyez le premier à écrire un commentaire !