La division en 3 clés

divide-40654_1280.png

Appréhendez-vous d’enseigner la division chaque année ? Car on sait le casse-tête que cela peut-être ! Vos élèves rencontrent souvent des problèmes de compréhension ? Cela provient, la plupart du temps, qu'ils manquent de compréhension sur le sens des nombres et de compréhension conceptuelle. Cependant, et heureusement, on peut les aider pour y parvenir. Voici 3 clés pour aborder la division de façon sereine et mener vers la réussite.

Conceptualiser par les problèmes

La division peut avoir deux sens : celui de partage et celui de groupement. Il est donc important de présenter cette opération en contexte, à l’aide de problèmes. Nous vous proposons une ressource pour vous permettre de vous aider à aborder la division par son sens. Un trésor de pirate à partager et des paquets de crêpes à faire lors d’une kermesse devraient les aider à intégrer cette notion.

Et pour le moment on ne va pas trop vite, la compréhension des notions de partage et de regroupement ne nécessite pas dans un premier temps le recours à la division posée mais à un raisonnement pouvant conduire à des procédures personnelles. Donc comme première clé on pose des problème et on schématise.

Les prérequis à la division posée

Etes-vous satisfait de vos élèves ? Car une fois le sens de la division bien établi, il faut aussi s’assurer que les élèves ont bien toutes les compétences qui sont en oeuvre dans la division pour pouvoir passer au stade de la division posée. C’est là que cela se complique ! Car les compétences sont nombreuses et certains ne les ont pas. Reprenons-les unes par unes..

Il leur faut savoir maîtriser la numération de position, entière puis décimale, pour les élèves qui ont des difficultés voici une fiche de remédiation pour travailler la construction du nombre.

Ensuite il est indispensable de manipuler avec agilité les tables d’addition et de multiplication et pour cela n’ hésitez pas à consulter nos articles à ce sujet pour apprendre les tables facilement et renforcer le calcul mental.

On continue par la maîtrise de la multiplication par 10, 100, 1000, … des nombres entiers. Cette fonction est importante pour la recherche du nombre de chiffres du quotient et des approches successives du quotient (encadrements). Quand on visionne les différentes vidéos des fondamentaux de canopé , elles font appel à cette compétence.

Enfin il leur faut connaître la relation entre multiple et diviseur et quelques critères de divisibilité, voici une ressource de Bout de gomme qui propose des leçons de calculs pour les CM2 et notamment une sur les multiples et les diviseurs.

Leur apprendre l’amour du risque

Vous ne voyez pas le rapport ? Et pourtant la division et le seul calcul « à risque », où on ne pas être sûr de sois, on procède par teste. On fait des estimations pendant le calcul ( alors que dans les autres l’estimation et avant ou après) et parfois on se trompe. Il faut alors recommencer. On tâtonne ! Il faut que l’élève accepte cette part d’incertitude et que cela fait partie de la technique. De plus cette technique opératoire est la moins utilisée des quatre. En conséquence il est encore plus important de bien faire comprendre les différentes étapes du calculs.

N’oubliez pas d’aider les élèves à vérifier leurs réponses avec la multiplication. Cela les aidera à s’auto-évaluer et leur permettra d’attraper les petites erreurs qu’ils commettent lors de la soustraction ou d’autres erreurs de calcul.

Certains ont-ils encore du mal? Oui. Malheureusement, aucune des stratégies de division ou des conseils que je partage ne sera une pilule magique, mais ils rendront la division accessible et conceptuelle pour vos élèves en tout cas je l’espère.

Céline Guilhot-Coulpier, enseignante en CM1

Ces idées vous inspirent ? N’hésitez pas à consulter mon profil ici et à vous abonner à mes publications.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les meilleures ressources pédagogiques par e-mail

Commentaires

  • Soyez le premier à écrire un commentaire !