Travailler avec une AVS

AVS.png

Travailler en collaboration avec un personnel non enseignant est souvent difficile.

Dans le cadre d’une AVS si l’aide est attendue et demandée depuis plusieurs moi, cela représente parfois une charge supplémentaire pour l’enseignant. Il est essentiel de bien définir le rôle de chacun.

Chez Maliluno propose des points de repère pour se retrouver dans les différents contrats d’AVS.

L’Auxiliaire de vie scolaire agit dans la classe sous la responsabilité pédagogique de l'enseignant et l'autorité du directeur de l'école ou du chef d'établissement c’est pourquoi il convient de connaitre le rôle de chacun.

Le site EDUSCOL détaille le parcours et les missions de l’école face à la scolarisation des élèves handicapés .

Mission des AVS

La circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017 défini les Missions et activités des personnels chargés de l'accompagnement des élèves en situation de handicap.

Les AVS agissent sur trois types d’accompagnement :

  • Accompagnement des élèves dans les actes de la vie quotidienne (gestion des déplacements, des repas, de l’habillement)
  • Accompagnement dans les activités d’apprentissage :

Stimuler les activités sensorielles, motrices et intellectuelles de l'élève en fonction de son handicap, de ses possibilités et de ses compétences :

- utiliser des supports adaptés et conçus par des professionnels, pour l'accès aux activités, comme pour la structuration dans l'espace et dans le temps.

- faciliter l'expression de l'élève, l'aider à communiquer.

- rappeler les règles à observer durant les activités.

- contribuer à l'adaptation de la situation d'apprentissage, en lien avec l'enseignant, par l'identification des compétences, des ressources, des difficultés de l'élève.

- soutenir l'élève dans la compréhension et dans l'application des consignes pour favoriser la réalisation de l'activité conduite.

  • Accompagnement des élèves dans les activités de la vie sociale et relationnelle :

- favoriser la communication et les interactions entre l'élève et son environnement.

- sensibiliser l'environnement de l'élève au handicap et prévenir les situations de crise, d'isolement ou de conflit ;

- favoriser la participation de l'élève aux activités prévues dans tous les lieux de vie considérés.

Sur son blog le stylo de Véro , propose une mine de documents destinés à créer un PPS, point de départ de toute demande d’ AVS ou une orientation EGPA et les documents demandés par le CDOEA (commission départementale d’orientation pour les établissements adapté concernant la scolarité au second degré).

Le site du SAIS 92 (service d’accompagnement et d’information à la scolarisation) propose des articles destinés au AVS mais aussi des fiches récapitulatives sur les outils d’aides comme le GEVASCO, PPRE,PPS très utiles pour les enseignants.

Collaboration entre l’ AVS et l’enseignant

Au-delà de l’enseignant, l’ AVS se partage souvent sur plusieurs élèves, il convient donc de coordonner tout ce monde.

Il est nécessaire de travailler en lien. Cela passe par une clarification du fonctionnement d’abord au niveau de l’école pour l’organisation de l’emploi du temps puis au niveau de la classe. Le projet personnel de scolarité prévoie le temps mais n’évite pas une concertation et une harmonisation entre les classes bénéficiant de la présence de l’ AVS avant d’entrer dans les apprentissages.

Le rôle de l'auxiliaire de vie scolaire est différent selon la nature des difficultés identifiées chez le ou les enfants qu'il accompagne, selon l'âge et la classe de l'enfant.

Canopé propose un ouvrage, Auxiliaire de vie scolaire : accompagner l'élève handicapé (Marc Edouard, Grégoire Cochetel) se présentant comme un ouvrage de référence pour les membres de l’équipe de suivi de scolarisation.

Au niveau de la classe, il faut définir des outils de communication entre les divers partenaires (enseignants, parents, AVS, personnel médical intervenant). Cela peut prendre la forme d’un cahier, d’un classeur. La journée de classe passe vite et bien souvent, il y a peu de temps pour discuter ensemble des progrès ou difficultés des élèves.

Or il est nécessaire de définir clairement et au quotidien les tâches précises de l’ AVS attendues. L’ AVS n’est pas l’enseignant et n’a pas de rôle pédagogique. C’est l’enseignant qui met en place l’adaptation sur les conseils de l’équipe suivant l’élève. Cette aide est donc à penser en amont en différenciation lors de la préparation de classe.

La discussion avec les autres élèves sur cet adulte supplémentaire et donc la place du handicap est nécessaire. Les films du site Vinz et Lou peuvent servir de base de discussion en classe.

L’autonomie est en équilibre fragile mais doit être maintenue. Elle relève de la vigilance de tous enseignant comme AVS. Le principal étant la réussite et l’intégration de l’élève.

Sur le site Fiche de Prep vous trouverez un article détaillant l’importance de développer une relation de confiance entre l’enseignant et l’élève ainsi qu’un exemple de projet de classe pouvant servir de base de discussion lors des premières rencontres.

Caroline, conseillère pédagogique

Ces idées vous inspirent ? N’hésitez pas à consulter mon profil ici et à vous abonner à mes publications.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les meilleures ressources pédagogiques par e-mail

Commentaires

  • Soyez le premier à écrire un commentaire !