Synthèse, oser les langues vivantes à l’école. What else ?

english-2724442_640.jpg

Parmi tous les guides, orange pour lecture en CP, framboise pour le CE1 et voici le petit dernier le guide des langues de couleur bleu. Nous n’avons que peu de temps pour nous plonger dans ces livres de chevet ! Alors on le fait pour vous et on décortique le petit guide bleu pour mieux se l'approprier.

Alors avant de démarrer, revoyons les bases !

Quels sont les textes de référence ?

Quels attendus en fin de cycle 3 (fin de 6ème) ?

Le CERCL ou cadre européen commun de référence pour les langues

  • le niveau A1 du CECRL dans les 5 activités langagières (niveau introductif)
  • le niveau A2 du CECRL dans au moins 2 activités langagières (niveau intermédiaire)

Et si je n’ai pas le bon accent ? (page 5)

Pas de panique, tout le monde n’est pas George Clooney ! La recherche montre que les élèves ayant un professeur de niveau moins avancé bénéficient d’un avantage au niveau de l’expression orale, car celui-ci produit une langue plus limitée et donc plus accessible aux débutants. A l’inverse, la langue plus riche et plus variée produite par un autre professeur favorise de meilleures performances en compréhension.

Pour pallier à cela, je vous invite à lire l’article TOP 4 pour apprendre l’anglais qui vous présente de applications et méthodes orales pour un bon accent !

Quand enseigner l’anglais ? (page 7)

Deux termes essentiels : exposition et entrainement régulier

Des séances quotidiennes de 15 à 20 minutes au cycle 2 et jusqu’à 30 minutes au cycle 3 sont préférables. Les rituels sont une modalité importante mais ne sont pas la seule modalité d’apprentissage. Il faut veiller à varier (individuel, collectif, production et réflexion sur la langue) .

Un locuteur natif est exposé à 70 heures hebdomadaires dans un bain linguistique. Il a donc le temps, et encore plus un bébé de repérer les régularités et irrégularités de la langue. Pour les LVE à l’école, le temps d’exposition est trop faible pour enregistrer les règles et comprendre le fonctionnement de ma mangue. On va donc mettre en place deux types de démarches :

-inductive : règle découverte par les élèves

-déductives : règle présentée en amont et expliquée.

Dans les deux cas, le fait de langue sera anticipé : au cycle 2, l’élève apprend des blocs lexicalisés et au cycle 3 il transfère ses blocs en remplaçant et en reconnaissant les phrases.

Place de la phonologie (page 10)

L’axe prioritaire est la sensibilisation des élèves aux phonèmes spécifiques à la langue étudiée ( mise en bouche grâce à des activités théâtrales, des chants ou comptines.) Pour cela, je vous renvoie à l’ouvrage paru chez Didier Jeunesse, comptines pour chanter en anglais. Ce livre-disque joyeux pour aborder l’anglais avec les plus petits autour d’une sélection de rondes, de jeux à deux, de jeux de doigts, de jeux d’élimination .

Comment fixer et enrichir le lexique ? (page 12)

Le répertoire lexical nécessaire pour le niveau A1 est de 1000 mots. Dans sa langue maternelle, il est nécessaire de rencontrer entre 7 et 20 fois un mot pour se l’approprier.

Il ne s’agit pas de proposer des listes de mots hors contexte aux élèves (comme par exemple la liste des couleurs ou des animaux), mais au contraire, de proposer des champs sémantiques pertinents pour la réalisation d’un projet. L’apprentissage du lexique n’a d’intérêt que s’il est utilisé en contexte.

Pourquoi privilégier l’oral à l’école ? (page 13)

L’oral occupe une place privilégiée à l’école élémentaire. Il n’est pas utile (ni souhaitable) d’introduire trop rapidement l’écrit, qui intervient dans un second temps, une fois que les connaissances sont fixées à l’oral. L’écrit peut être introduit dès le cycle 2 de façon progressive pour le repérage des mots fixés à l’oral et devenu familier aux élèves.

Une approche multi-sensorielle et l’usage d’objets transitionnels est recommandée (rôle des marionnettes).

Expression orale en continu

>réciter une poésie ou une comptine

>chanter une chanson

>faire une mini-présentation

>jouer une saynète

Ce mémoire MEEF très accessible détaille l’apprentissage de l’Anglais en classe à partir de 20 comptines .

Expression orale en interaction

>c’est dans les interactions qu’on apprend une langue

>les situations d’interaction orales ne sont pas à limiter aux échanges professeur-élèves.

>les échanges entre pairs sont un moyen particulièrement efficace d’engager les élèves dans l’action, pour qu’ils mettent en pratique leurs apprentissage. Les Editions RETZ proposent un ouvrage plutôt orienté cycle 3 pour des saynètes en anglais. A travers de courts extraits, les élèves vont prendre contact avec la langue anglaise par le biais du théâtre, en abordant des thèmes qui leur sont proches.

Comment garder trace des apprentissages ? (page 19)

L’apprentissage s’appuie sur la transmission d’informations sur les thématiques culturelles et les objectifs linguistiques qui doivent être conservés sous forme sonore ou visuelle. Il est possible d’utiliser les blogs de classe ou les ENT pour développer l’’autonomie et le lien avec les familles.

Un portfolio peut aussi être crée dans lequel l’élève aura les traces écrites d’un cycle sur le même support.

L’évaluation (page 20)

Elle va porter sur l’oral (compréhension, expression, interaction) et au cycle 3 on ajouter les deux compétences écrites.

Place de la maternelle :

  • On parle d’éveil à la diversité linguistique : mettre les langues parlées dans les familles.
  • Commencer un parcours linguistique continu dès le cycle 1 va permettre de débuter un apprentissage structuré.

Plus l’enseignement est précoce, plus la réussite est certaine.

Pour des conseils sur l’enseignement en maternelle, je vous invite à lire l’article sur l’éveil aux langues.

Alors let’s go !

Pour retrouver les liens mentionnés, c’est par ici !

Caroline, conseillère pédagogique

Ces idées vous inspirent ? N’hésitez pas à consulter mon profil ici et à vous abonner à mes publications.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les meilleures ressources pédagogiques par e-mail

Commentaires

  • 19 Avril 2020 - Yoon  
    <p>C'est un bon article</p>
    |     Répondre