Se creuser la cervelle pour la comprendre et l'expliquer

cerveau .png

Afin de mettre une définition et ne pas confondre neurosciences et sciences cognitives, je vous invite à relire le début de l’article Pédagogie et neurosciences.

Les neurosciences portent sur l’analyse du système nerveux mettant en recherche les sciences telles que la biologie, la chimie, la physique ou même l’informatique. Les sciences cognitives intéressent davantage le monde de l’éducation. Elles ont pour but de définir la compréhension de la pensée humaine.

On trouve sur PRIMABORD, le portail du numérique pour le premier degré , une explication rapide et synthétique des neurosciences ainsi que des liens vers le site de l’IFE.

Une compréhension du cerveau de l’élève

On se demande parfois ce qu’il se passe dans la tête de nos élèves ! Loin d’apporter une réponse, les sciences cognitives permettent de comprendre les mécanismes à l’œuvre.

Ainsi Mélimélune propose une analyse de l’ouvrage Le cerveau de votre enfant de Daniel Siegel aux EDITIONS Marabout. Dans cet ouvrage, ce docteur en psychologie développe le concept de « l’intégration ». Le bien-être de l’élève est lié au fait qu’il va coordonner toutes les zones de son cerveau. Les élèves qui ne sont pas intégrés nous sont facilement repérables : ce sont ceux qui réagissent par la colère ou l’agressivité. Ainsi par une liste de 12 leçons, nous comprenons plus facilement le mécanisme du cerveau de l’élève et pouvons ainsi mieux agir en classe.

Mélimélune parle ainsi du cerveau droit et gauche et du cerveau d’en bas et d’en haut que je vous laisse découvrir.

Pour aller plus loin, vous pouvez suivre ce très bon magistère sur le cerveau intitulé Découvrir le cerveau à l’école : les sciences cognitives au service des apprentissages qui propose à la fois une sensibilisation aux sciences cognitives mais aussi des outils utilisables en classe à expérimenter en 4 modules. Il est associé à un excellent ouvrage téléchargeable ou format papier : Découvrir le cerveau à l'école, Les sciences cognitives au service des apprentissages - Amélie Lubin, Céline Lanoë, Corinne Sourbets, Sandrine Rossi, Thierry Potdevin.

On a donc la confirmation scientifique que la qualité de la relation enseignant élève sera déterminante. Le cerveau devient un organe social, nécessitant des relations pour s’épanouir mêlé a des relations affectives. C’est alors cette relation empathique et un étayage qui va être mise ne place qui sera nécessaire pour favoriser le développement du cerveau de l’enfant. On voit donc le nécessaire travail sur l’empathie et les émotions à mener en classe.

Le cerveau expliqué aux élèves

Les célèbres Fred et Jamy viennent à notre rescousse à bord de leur camion avec un C'est pas sorcier - LES SORCIERS SE PRENNENT LA TETE et la suite j'ai la mémoire qui flanche .

En allant sur le site ANIMATION LAND, vous aurez accès à 7 films exploitables en classe dont certains tirés des fondamentaux de Canope ou un jour, une question.

La main à la Pâte part du thème de l’Education aux médias afin de sensibiliser les élèves au fonctionnement de leur cerveau . 20 fiches sont proposées pour une utilisation immédiate portant chacun sur un thème précis (sommeil, mémoire) .

Enfin le site SCIENCES COGNITIVES, APPRENDRE ET FORMER AVEC LES SCIENCES COGNITIVES propose des parcours thématiques sur 5 axes : attention, compréhension, implication, mémorisation, métacognition avec des ressources tant pour les enseignants que pour les élèves.

Maintenant que vous savez tout, à vous de vous creuser la cervelle pour que cet organe ne reste pas une terre inconnue pour l’élève !

Caroline, conseillère pédagogique

Ces idées vous inspirent ? N’hésitez pas à consulter mon profil ici et à vous abonner à mes publications.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Recevez les meilleures ressources pédagogiques par e-mail

Commentaires

  • Soyez le premier à écrire un commentaire !